mardi 10 avril 2018

TOI TU ES VRAIMENT "insérer ici un compliment" !


Tu es gentille
Tu es douce
Tu es ceci
Tu es cela
J’en veux encore
Je veux qu’on m’aime
Quitte à devenir de moins en moins moi-même
Peu à peu, je me restreins
Pour te plaire
Et à l’intérieur
Je ne suis jamais à la hauteur
Du compliment que tu me portes
Je deviens une gentille personne morte.
Si j’avais su que tes mots ne parlaient pas de moi
Je pourrais enfin entendre
Ce que tu vis, ce que tu cries
Derrière ce compliment.
Que tu es joyeux et reconnaissant
Parce que quand je fais ce quelque chose
Ça nourrit chez toi des besoins importants.
Et je pourrais célébrer avec toi,
M’associer pleinement à ta joie
Librement, en te laissant ta responsabilité
Les compliments ne sont jamais "la vérité"
Ils sont ton appel pour que je t'écoute d'un peu plus près.


Ode à la communauté girafe


Si il y a bien une chose qui me parait essentielle depuis que je pratique la CNV c’est le soutien des autres personnes qui pratiquent la CNV. Je crois que j’aurais depuis longtemps abandonné cette voie si je n’avais pas croisé sur ma route les oreilles grandes ouvertes et les cœurs inspirants de toutes ces girafes qui m’ont guidée, accompagnée sur les chemins de mon humanité.

Au quotidien, la communauté girafe je la vis dans les groupes de pratique autogérés, les stages et les relations qui naissent de ces rencontres. Quand j’ai découvert la cnv, il y a 4 ans, je ne connaissais qu’un seul groupe de pratique dans le lieu où je résidais. Il y en a aujourd’hui plus d’une quinzaine dans mon département. Nous nous réunissons régulièrement et nous célébrons, savourons , 
partageons la vie qui nous anime. Ce qui est vraiment précieux pour moi c’est cet accompagnement, cette présence empathique que peut s’offrir un groupe d’êtres humains qui se réunit juste pour la joie de se rendre la vie belle ensemble. Parce que, sans cesse, au quotidien, mon cœur se ferme et j’oublie le chemin vers cet espace de la relation où donner et recevoir se font par pure joie de servir les besoins de chacun. Ces moments de pratiques en groupes sont pour moi un retour à la source où je me souviens de ce que je veux vivre, du goût du chemin que je veux arpenter dans mes relations à moi et à l’autre . Et j’en repars le cœur débordant de confiance et d’inspiration, avec l’élan d’offrir, de célébrer, de recevoir et de donner… jusqu’à la prochaine fois où j’oublierai à nouveau. Alors j’arpenterai ce même chemin encore, dans un sens puis dans l’autre, croisant la route de mes frères et sœurs humains qui jouent aussi à se souvenir et à oublier leur précieuse et commune humanité.
Je vous offre à chacun ce dessin comme une invitation à célébrer la communauté d’humain qui s’inspire et se soutient. N’hésitez pas à le diffuser, à le partager dans vos groupes, à l’offrir à vos compagnons de routes et à partager en commentaire votre expérience de la communauté CNV.

Et pour les girafes qui se sentent isolées et qui cherchent d’autres girafes pour cheminer voici la liste des groupes de pratique existant en France :
https://cnvfrance.fr/carte-groupes-de-pratique-cnv/
http://www.fr.nvcwiki.com/…/Liste_des_groupes_de_pra…/France

Quelques liens vers des groupes de pratique et de partage en ligne :
https://www.facebook.com/groups/cnvfr/?ref=bookmarks
https://www.facebook.com/groups/LesPetitsElevesGirafes/
https://www.facebook.com/groups/175618779536/
https://www.facebook.com/groups/cnvosbd/

Le lien vers les formations et les stages de CNV :
http://www.cnvformations.fr/
Et si vous souhaitez monter un groupe de pratique autogéré par chez vous, vous pouvez aussi poster votre annonce en commentaire et lancer un appel aux girafes voisines géographiquement.

VOIS LA BEAUTE EN MOI


"Vois la beauté en moi, vois le meilleur de moi. C’est ce que je suis vraiment et tout ce que je veux être." Ainsi commence la chanson « see me beautiful » que chantait Marshall Rosenberg, le père de la Communication Nonviolente.

Parce que j’aime aimer et que c’est tellement douloureux quand mon coeur se ferme, je veux garder mon coeur ouvert à l’humanité en chaque être. Ça ne veux pas dire que je vais approuver toutes les stratégies, ça veux dire que je fais le choix d'entrer en relation à partir de ce qu'il y a de commun en nous : les besoins .

samedi 9 septembre 2017

S'ENTENDRE


J’ai parfois l’impression
Que tu es si loin
Que je crie pour que tu m’entendes

J’ai parfois l’impression
Que je suis si loin
Que j’oublie que l’on peut s’entendre

J’ai parfois l’impression
Que je reviens de loin
Quand je me rappelle qu’en moi je peux descendre

J’ai parfois l’impression
Que je ne suis plus si loin
Et j’écoute pour pouvoir m’entendre

J’ai parfois l’impression
Qu’enfin je te rejoins
Dans cet espace où je peux me détendre

J’ai parfois l’impression
Qu’alors je me souviens
Que mon cœur et le tien ont toujours été un.

POSER DES LIMITES AU SERVICE DE LA RELATION.



Notre plus grande joie étant de contribuer à embellir la vie, chaque fois que j’affirme ma limite dans la conscience de mes besoins, je me fais un cadeau et je fais un cadeau à l’autre.
Je me fais un cadeau, parce que je prends conscience de ce qui me donne de la joie et de ce qui ne m’en donne pas. J’ai ainsi l’occasion de me relier à mes besoins satisfaits ou insatisfaits . En les reconnaissant, en les accueillant, je peux poser des actions pour embellir ma vie.
Je fais un cadeau à l’autre, parce qu’en partageant ce qui me donne de la joie et ce qui ne m’en donne pas, je lui donne des repères pour qu’il puisse se relier à ce que je vis. Je lui donne l’opportunité de me soutenir dans un endroit où je suis en difficulté dans ma relation avec lui. Je lui offre un espace de liberté pour qu’il puisse contribuer depuis sa joie. Et s’il n’a pas de joie à contribuer, sans doute a-t-il lui aussi atteint une limite. Une nouvelle opportunité m’est alors donnée d’utiliser ce repère pour me relier à lui, pour me relier à moi et pour danser dans cet espace de reliance afin de co-créer une relation qui embellit la vie de chacun.
NB : Dans l'illustration ci-dessous je n’aborde pas les limites relatives à la sécurité des personnes. Quand il y a danger imminent, la protection des personnes passe avant la connexion !

samedi 6 mai 2017

ENVIE DE JOUER ?


Je vous propose un petit jeu pour développer la conscience de nos besoins et s'entrainer à se rendre la vie belle :

- Allez sur la page  : https://www.facebook.com/apprentiegirafe

-Cliquez sur l'image puis recliquez pour arrêter le défilement.

- Reliez-vous au besoin illustré sur la carte en prenant une profonde respiration.

- Laissez émerger une action concrète que vous vous proposez d'accomplir aujourd'hui pour servir ce besoin.

- Si le cœur vous en dit, partagez en commentaire le besoin qui est apparu et ce que vous allez faire pour le servir.

( BONUS : Laissez-vous inspirer par les partages offerts par les autres. )



mardi 3 janvier 2017

Les obstacles à l'écoute empathique

Voici un dessin pour m’aider à me rappeler que quand quelqu’un choisit de partager avec moi ce qu’il vit, la plupart du temps, il me demande juste de l’écouter. Alors, à moins qu’il m’en face une demande explicite, je ne lui donne pas de conseil, je ne lui dit pas ce que j’en pense, je ne lui raconte pas mon expérience, je ne cherche pas à trouver une solution. Je l’écoute, en tachant d’être totalement présente à ce qu’il vit sans rien amener de mon histoire. Ainsi, l’autre, pourra pleinement explorer ce qui se passe à l’intérieur de lui-même et trouver le chemin le plus ajusté pour lui. Pour 2017, je vous souhaite d’être à l’écoute de tous les cadeaux que la Vie nous offre !